25.01.2018

Réception de Nouvel An du BCFL avec pour invité d’honneur M. le Ministre Nicolas Schmit

De gauche à droite : Laurence SDIKA (Attachée Economique et Commerciale de l’Ambassade et de la Chambre de Commerce / Secrétaire générale du BCFL), Christopher Baldelli (Président du directoire RTL France et Président du CA du BCFL), Martine Schommer (Ambassadeur du Luxembourg en France), Nicolas Schmit (Ministre luxembourgeois du Travail, de l'Emploi et de l'Economie sociale et solidaire), Robert Dennewald (Vice-Président de la Chambre de Commerce du Luxembourg, membre du CA du BCFL et Président de la S.A. Contern).

Le 23 janvier dernier s’est tenue à Paris la réception de Nouvel An du Business Club France-Luxembourg (BCFL).

Pour l'occasion, Nicolas Schmit, Ministre luxembourgeois du Travail, de l'Emploi et de l'Economie sociale et solidaire, avait répondu présent à l'invitation du BCFL pour notamment évoquer le sujet de la digitalisation des entreprises.

Auparavant, la traditionnelle cérémonie des vœux aux membres et partenaires du BCFL avait permis d'accueillir les prises de parole successives de:

-  L'Ambassadeur du Luxembourg en France Madame Martine Schommer ;

-  Monsieur Christopher Baldelli, Président du directoire RTL France (Président du CA du BCFL) ;

-  Monsieur Robert Dennewald, Vice-Président de la Chambre de Commerce du Luxembourg, membre du CA du BCFL et Président de la S.A. Contern.

Se félicitant de l'excellente coopération Ambassade / Chambre de Commerce luxembourgeoise / BCFL et louant les initiatives nombreuses du Business Club, les différents intervenants ont émis le vœu que 2018 soit riche en partenariats prospères et pérennes entre les sociétés luxembourgeoises et leurs homologues françaises.  Notamment à l'approche de la Mission économique prévue en mars prochain à Paris et Toulouse.

De son côté, le Ministre Schmit a insisté sur l'importance du lien France-Luxembourg, la nécessité de "refaire de l'Europe un grand projet citoyen" et la tout aussi nécessaire prise en compte de l'impact du numérique sur le monde du travail et nos sociétés de manière plus large.

Le rôle crucial de la formation a également été souligné.  L'apprentissage tout au long de la vie et la "requalification" tant des personnes que de l'organisation du travail figurant parmi les conditions essentielles de réussite du passage vers l'ère des nouvelles technologies a conclu le Ministre.

Les échanges se sont clôturés autour d'un cocktail déjeunatoire chaleureux, faisant comme toujours la part belle aux opportunités de réseautage et autres mises en relation.

  Galerie photo


Plus d'informations disponibles dans nos Archives.