26.02.2018

Loi relative à la promotion de la recherche, du développement et de l’innovation

Comme l’a souligné Carlo Thelen, Directeur Général, Chef économiste et Président du Comité de Direction de la Chambre de Commerce, dans son allocution de bienvenue : « Dans un contexte concurrentiel accru, l’innovation est souvent synonyme de survie, ce qui confère aux aides à la recherche et à l’innovation toute leur pertinence. Même les petites entreprises peuvent bénéficier de ces aides, et il faut qu’elles en aient conscience. C’est pourquoi il faut que l’accès à ces aides soit simple et transparent. »

Dans ce contexte, la conférence avait pour objet de présenter le nouveau régime d’aides tel qu’il est issu de la loi du 17 mai 2017 relative à la promotion de la recherche, du développement et de l’innovation, afin de sensibiliser les entreprises et porteurs de projets aux mesures d’aides susceptibles d’être accordées et aux conditions d’éligibilité associées à ces aides.

En guise d’introduction, Francine Closener, Secrétaire d’Etat à l’Economie, a réaffirmé la volonté d’élargir autant que possible le spectre des entreprises et des projets bénéficiaires des aides, au sein de l’écosystème toujours plus favorable aux entreprises que s’efforce de mettre en place le Ministère de l’Economie. Elle a rappelé le potentiel énorme des activités de recherche, de développement et d’innovation, non seulement pour des secteurs tels que l’automobile, les technologies spatiales ou les matériaux avancés, mais également pour les entreprises issues du secteur du commerce ou de l’HoReCa.

Bob Feidt, du Service des Aides d’Etat du Ministère de l’Economie, a présenté la réglementation européenne ainsi que la nouvelle réglementation luxembourgeoise en matière d’aides à la recherche, au développement et à l’innovation. Il a détaillé les différents régimes d’aides, dont les aides à l’innovation pour les PME, les projets de recherche-développement-innovation, les aides en faveur d’infrastructures de recherche ou de pôles d’innovation et les aides aux jeunes entreprises innovantes, et a encouragé les entreprises à solliciter l’assistance de Luxinnovation, l’Agence nationale pour la promotion de la recherche, du développement et de l’innovation, pour la préparation de leur dossier.

Dans le cadre d’une table ronde et d’une session de questions-réponses, les participants à la conférence avaient ensuite la possibilité d’écouter le témoignage d’entrepreneurs ayant bénéficié des régimes d’aides et d’interroger des experts. Carole Wammer, de la Direction générale Recherche, propriété intellectuelle et nouvelles technologies du Ministère de l’Economie, a souligné l’intérêt que présente la nouvelle loi, avec ses régimes spécifiques et faciles d’accès, pour les PME et pour les TPE.

Pascal Fabing, head of National Funding, Luxinnovation, et Georges Thielen, manager governmental relations and R&D partnership, GoodYear, ont souligné le fait que le Grand-Duché est un territoire particulièrement fécond pour les collaborations de recherche-développement entre entreprises du secteur privé et organismes de recherche publics. Le savoir-faire des entreprises s’y marie parfaitement aux équipements et capacités de performance des centres de recherche publics, si bien que l’open innovation est entrée dans les mœurs et induit à son tour des rapprochements entre entreprises privées.

René Winkin, directeur de la FEDIL, a fait remarquer que la réforme du dispositif d’aides devrait également inspirer un nouveau régime d’imposition de la propriété intellectuelle. Enfin, Robert Glaesener, CEO de Talkwalker, a quant à lui souligné que le déploiement de Talkwalker était étroitement lié aux aides financières et logistiques reçues de la part du Ministère de l’Economie. Ayant bénéficié du régime d’aides aux jeunes entreprises innovantes, l’entreprise a pu évoluer d’une startup de trois personnes, installée au Technoport, vers une entreprise en pleine croissance sur les marchés mondiaux, employant aujourd’hui 180 personnes et ayant des bureaux à Francfort, New York et San Francisco.

Les présentations et informations mises à disposition lors de la conférence peuvent être téléchargées ci-dessous.

Un article sur le même sujet sera à lire dans l’édition du 7 mars du magazine Merkur.

Fichiers joints

Plus d'informations disponibles dans nos Archives.