12.11.2020

Le BCFL a 5 ans !

Entre bilan et élan vers un avenir que nous espérons tous un peu plus serein, le Business Club France - Luxembourg a célébré, le 5 novembre dernier, son cinquième anniversaire en ligne pour tenir compte de la situation sanitaire actuelle.

Au départ prévue sous format hybride - avec une partie de la manifestation envisagée en présentiel au Centre Pompidou-Metz, avec le concours des autorités locales et le support d’Inspire Metz - la 5ème Assemblée Générale du BCFL a donc basculé, à regret mais avec sens des responsabilités, en tout virtuel.

 

Précédée d’un Conseil d’Administration validant des propositions qui ont ensuite été entérinées par l’AG, l’exercice statutaire annuel a eu le privilège d’accueillir comme invité d’honneur Monsieur Xavier Bettel, Premier Ministre du Grand-Duché de Luxembourg.

 

Présent déjà cinq ans plus tôt pour le lancement officiel du BCFL, le Premier Ministre s’est félicité de la voie d’excellence empruntée depuis quelques années par le Luxembourg en matière d’infrastructures et soutien aux activités digitales, ce qui lui permet d’être aujourd’hui pleinement opérationnel face aux défis que la coexistence avec le virus de la Covid-19 impose (E-santé, télétravail, enseignement à distance, E–commerce …).

Revenant sur le caractère privilégié du lien France-Luxembourg, Monsieur Bettel a tenu, tout d’abord, à exprimer sa pleine solidarité avec la France tant par rapport au contexte sanitaire qu’à l’environnement sécuritaire, réaffirmant sur ce point l’attachement du Grand-Duché de Luxembourg aux libertés individuelles, dont la liberté d’expression.

Après un point sur la situation de la pandémie au Luxembourg, le Premier Ministre a fait part de sa confiance dans l’approche européenne de la gestion de la crise et ses implications économiques et sociales, insistant, par ailleurs, sur son soutien sans faille au monde économique. Tout en ayant également et constamment à l’esprit la conciliation nécessaire entre les volets sanitaires, économiques et sociaux, concédant que l’exercice nécessite monitorage, arbitrage et ajustements au quotidien.

Enfin, le Premier Ministre a conclu son intervention en félicitant les membres et partenaires du Business Club France - Luxembourg, dont il a salué le rôle moteur dans la consolidation des liens économiques et commerciaux bilatéraux, qualifiant le BCFL d’acteur désormais incontournable de la relation France-Luxembourg.

 

A l’issue de cette prise de parole, le Président Christopher Baldelli, qui avait introduit l’intervention de Monsieur Bettel, a, à son tour, remercié les adhérents du BCFL pour leur implication malgré la situation complexe et bien sûr le Premier Ministre d’abord pour son soutien indispensable à la survie des entreprises et pour être, par ailleurs, pour le BCFL, ce parrain de la première heure.

 

Déroulant ensuite l’ordre du jour de l’AG, Monsieur Baldelli a, dans la foulée, confié le mot de bienvenue à Madame l’ambassadeur Martine Schommer, également Vice-présidente du BCFL.

Cette dernière, saluant la bonne marche du BCFL malgré les difficultés ambiantes, a souligné qu’économie et santé ne faisaient qu’un et qu’il était indispensable dans le contexte anxiogène actuel de se réinventer. D’où le recours autant que possible désormais aux activités numériques.

Heureuse d’apporter son soutien et son écoute au BCFL, Madame l’ambassadeur a également rendu hommage à nos Consuls honoraires, annonçant ainsi quelques-unes des adaptations impactant notre réseau (Nomination de nouveaux consuls à Metz et Bordeaux, ouverture annoncée d’un Consulat honoraire en Normandie, changements de consuls pour Lyon et Marseille/Nice…).

 

A la suite de quoi, Madame Laurence Sdika, Secrétaire Générale du BCFL, a présenté le Rapport d’activité 2019, permettant un retour bienvenu vers une année riche en actions et événements, loin des soubresauts de l’exercice 2020.

Comptant, à ce jour, 232 membres (188 sociétés et 44 adhérents individuels), avec une parité parfaite entre adhérents français et luxembourgeois et une belle diversité sectorielle, représentative de la structure des échanges bilatéraux, le BCFL a également pu compter sur une trésorerie particulièrement saine détaillée ensuite par son trésorier Monsieur Tim Kesseler.

A l’issue de la présentation du Rapport financier 2019, le Président a rappelé aux membres la mesure qui leur avait été annoncée quelques mois plus tôt en signe de soutien, à titre exceptionnel en cette période inédite, et pour tenir compte de la baisse des activités traditionnelles du BCFL en raison de la crise sanitaire, à savoir que les cotisations 2021 feront l’objet d’une réduction de moitié.

Après la validation de ce geste financier par le CA du BCFL puis ses membres a également été avalisé le renouvellement des mandats de deux administrateurs du BCFL : MM. Xavier Blouin (Société Générale Luxembourg) et Yves Reding (EBRC), dont le premier mandat de trois ans arrivait à échéance.

 

 

Enfin, après un temps de questions-réponses avec les participants en ligne à l’AG, c’est à Monsieur Carlo Thelen, CEO/Directeur Général de la Chambre de commerce du Luxembourg, également Vice-président du BCFL, qu’est revenu le mot de conclusion.

Monsieur Thelen s’est tout d’abord réjoui du chemin remarquable parcouru en cinq ans et de la programmation 2019 du BCFL riche tant par sa qualité que par sa diversité.

Après avoir dressé un état des lieux de la situation économique au Luxembourg et en Europe et des perspectives peu réjouissantes envisagées, notamment sur le volet du chômage des jeunes et des mesures prises pour y remédier notamment au Luxembourg, le Directeur Général de la Chambre de commerce a souhaité adresser un message d’espoir à l’audience. De nombreux signaux sont, en effet, positifs et permettent malgré tout de se projeter de façon plus optimiste. Ils tiennent notamment aux mesures soutenues par la BCE et la CE, avec des plans de relance et d’aide, des mesures de chômage partiel dans les pays respectifs et des régimes d’aides spécifiques aux secteurs d’activité les plus impactés sans oublier des investissements nombreux, sources d’opportunités notamment en matière de numérique, infrastructures, mobilité, santé ou environnement.

 

Autant donc de raisons de croire en nos capacités de résilience collective pour surmonter cette crise sans précédent. Capacités que naturellement le BCFL aura à cœur d’accompagner auprès de ses membres et partenaires des deux côtés de la frontière.

 

 

 

 

 

 

Plus d'informations disponibles dans nos Archives.