02.03.2021

Des masques chirurgicaux innovants issus de la collaboration transfrontalière du Grand-Est

Le besoin d’indépendance et de la qualité dans la production des masques

Avec la pandémie de la Covid-19, les pays européens ont besoin de retrouver leur indépendance de fabrication, notamment sur les masques de protection. Dans ce contexte, la qualité des masques et l’innovation sont deux facteurs de différenciation.

L’innovation : des masques avec une protection virucide

Des études ont montré qu’environ 12% des masques chirurgicaux étaient contaminés par des virus après les soins aux patients. Il est difficile de porter un masque facial pendant des heures sans le toucher, ce qui génère un risque de contamination croisée et d'infection accrue. Les soignants en 1ère ligne et toute personne exposée au public pendant une pandémie sont concernés. MPG a répondu à cette préoccupation et a développé une méthode pour réduire ces risques en introduisant une fonctionnalité qui désactive les virus dès qu’ils se retrouvent sur le masque.

La technologie de revêtement de MPG permet une action virucide

La technologie de revêtement brevetée de MPG utilise des champs électromagnétiques pour créer un flux de plasma gazeux à très basse énergie. Cela permet de greffer instantanément des molécules organiques sur la surface activée par le flux de plasma. Ce procédé permet ainsi d'ajouter des substances virucides sur diverses surfaces. Cette technologie est très efficace avec des quantités minimales de molécules virucides activables dès que nécessaire.

Une fonctionnalité virucide très efficace

Depuis le début de la pandémie Covid-19, soutenue par le gouvernement luxembourgeois, MPG a collaboré avec des instituts de recherche nationaux et développé une solution virucide basée sur l’acide citrique.

Le résultat permet une réduction de la charge virale supérieure à 99,9%, ce qui induit une réduction significative du risque de contamination croisée. Les tests sont basés sur les normes ASTM E2721-16 et ISO 10705-1:1995, en utilisant des virus enveloppés ?6 et virus nus MS2.

Sécurité depuis la conception jusqu’au produit final

Des tests de biocompatibilité ont été effectués pour s'assurer que la fonction virucide était sans danger pour les utilisateurs.

- L'acide citrique pur de «qualité alimentaire» a été choisi par MPG comme virucide pour les masques faciaux, car il est intrinsèquement bien toléré et officiellement accepté dans les cosmétiques et comme excipient non actif.

- Des tests de biocompatibilité, de cytotoxicité, d'irritation cutanée, de sensibilisation cutanée et d'irritation des muqueuses ont été réalisés par des laboratoires accrédités, et en conformité avec la norme ISO 10993.

- Les résultats ont prouvé que l'enrobage virucide n'était pas irritant, même avec des concentrations de virucide élevées.

- La respirabilité et l’effet barrière de filtration des masques revêtus de virucide sont en conformité avec la norme européenne EN 14683: 2019 + AC: 2019.

- L’industrialisation du procédé de revêtement virucide intégré dans des machines de haute technologie permet d’en garantir la qualité.

Capacités de production transfrontalières

Family Concept, une société française qui a été créée dans la région Grand-Est en 2020, est capable de produire plus d’un million de masques chirurgicaux par jour dans ses sites de production à Longlaville (FR) et Niederkorn (LU). La collaboration avec MPG a permis de combler les besoins en termes d’autonomie de production et de protection accrue. De plus, le projet a contribué à la création d’emplois des deux côtés de la frontière. Les masques de Family Concept avec action virucide et certifiés CE seront disponibles prochainement pour la commercialisation en France et en Europe, à des prix compétitifs.

Plus d'informations disponibles dans nos Archives.