05.12.2019

Evénement de fin d’année du BCFL

De gauche à droite : Mme Laurence Sdika (BCFL / Chambre de Commerce Luxembourg / Ambassade du Luxembourg en France); S.E. Mme Martine Schommer, M. le Ministre Claude Turmes, M. Christopher Baldelli (Président BCFL).

Pour son événement de fin d’année qui s’est tenu le 4 décembre dernier à Paris, le Business Club France - Luxembourg (BCFL) a reçu comme invité d’honneur le Ministre Claude Turmes, en charge de l’énergie et de l’aménagement du territoire.

Près d’une centaine de convives, membres et partenaires du BCFL, ont répondu présents pour participer à cette rencontre chaleureuse et animée qui vient clôturer une année 2019 riche en activités.

Après un mot d’accueil de S. E. Mme Martine Schommer, hôte de cette manifestation et également Vice-présidente du BCFL, suivi des vœux de son Président Christopher Baldelli, le ministre a pris la parole pour dresser un état des lieux de ces domaines essentiels que sont pour un pays les sujets de l’énergie, du développement durable, du climat et de l’aménagement du territoire. A la fois du point de vue luxembourgeois mais aussi dans une perspective bilatérale par rapport à la France et, bien sûr, plus largement par rapport à l’Europe et au reste du monde.

Monsieur Turmes, qui a, tout d’abord, tenu à saluer la mémoire du ministre Camille Gira, décédé tragiquement en 2018, en plein débat de son projet de loi de protection de la nature, a insisté sur la nécessité de poursuivre l’action qu’il menait en matière de transition écologique et de conservation de la nature.

C’est ensuite avec un enthousiasme communicatif que le ministre a évoqué son image du « Grand Luxembourg », faisant un parallèle avec le modèle genevois. Ajoutant encore que le Luxembourg d’aujourd’hui et de demain devait travailler toujours davantage avec les régions avoisinantes même si, a rappelé le ministre, prenant l’exemple de Thionville, près de 45% de la population locale travaille à Luxembourg et entretient donc déjà des liens très étroits avec le voisin grand-ducal. D’où la nécessité à ses yeux de penser l’aménagement du territoire en fonction de ces spécificités frontalières.

Puis évoquant la thématique de l’Energie, le ministre a encouragé l’engagement de la jeunesse en matière de Climat à l’image de Greta Thunberg et dans le droit fil de cette « écoconscience » qui s’empare de la société à l’échelle mondiale et n’est plus cantonnée à un débat d’experts.

C'est aussi la voie empruntée par le Luxembourg  qui a choisi de limiter son impact environnemental par différentes actions. Et notamment sur le plan des affaires avec le développement d’une expertise de pointe en matière de finance verte et durable.

Le ministre a également fait savoir que le Luxembourg disposait des normes sur les nouvelles bâtisses/habitations les plus strictes d’Europe, devant le Danemark et l’Autriche.

Et qu’il comptait déposer incessamment un projet de loi en matière de bâtiments commerciaux qui seront tous zéro carbone en vue de faire du Luxembourg un modèle à l’échelle européenne. Notamment sur les sujets Santé / Énergie / Bâtiments / Économie circulaire.

Après son exposé, le ministre a pu échanger en aparté avec les participants qui ont également été invités à prendre date pour la traditionnelle réception de Nouvel An du BCFL. Celle-ci se tiendra à Paris le 31 janvier sur l’heure du déjeuner en présence de Monsieur le Ministre des Finances Pierre Gramegna ainsi que de M. Bernard Spitz, président de la Commission International du Medef et Mme Michèle Détaille, présidente de la Fedil.

Dans l’intervalle, le BCFL, parrainé par la Chambre de Commerce du Luxembourg et l’ambassade du Luxembourg en France, souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année à ses membres et partenaires !

*****

Retour en images sur l’événement de fin d’année du BCFL ici.

©Maëlenn de Coatpont (maelenn.com)

Plus d'informations disponibles dans nos Archives.