10.02.2021

Une stratégie de finance durable pour le Luxembourg et sa place financière

©MECDD

La Luxembourg Sustainable Finance Initiative (LSFI), un partenariat public-privé qui vise à sensibiliser, promouvoir et accompagner la transition du Luxembourg vers un système financier durable, a lancé aujourd'hui la Stratégie du Luxembourg pour une finance durable. L'événement de lancement a eu lieu en présence de Pierre Gramegna, ministre des Finances, et Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, lors d'une conférence virtuelle à laquelle ont participé environ 300 personnes, dont des experts nationaux et internationaux, les acteurs de la finance durable et la presse.

La stratégie vise à traduire en actions concrètes les objectifs fixés dans la Feuille de route du Luxembourg pour une finance durable, un document rédigé en collaboration avec l'Initiative financière du programme des Nations unies pour l'environnement (IF PNUE), en définissant le plan d'action de la LSFI dont l'objectif principal est de soutenir la transition vers un système financier durable et établir le Luxembourg comme un centre d'excellence international pour la finance durable. À cet égard, la stratégie se fonde sur les activités déjà menées par le gouvernement luxembourgeois et le secteur financier dans le domaine de la finance durable tout en établissant des objectifs mesurables à court, moyen et long terme pour la LSFI.

La Stratégie repose sur trois piliers, qui constituent le plan d'action de la LSFI:

1. Sensibiliser et promouvoir

La LSFI vise à devenir le point d'information central pour la finance durable au Luxembourg en soutenant les parties concernées dans leurs efforts de transition vers plus de durabilité. L'objectif est de sensibiliser la communauté de la place financière, la société civile et le grand public à la finance durable et de consolider le rôle du Luxembourg en tant que pôle international de la finance durable.

2. Libération du potentiel

Afin de tirer davantage parti de l'expertise de la place financière internationale du Luxembourg, la LSFI vise à devenir une plateforme de partage et de développement des connaissances pour libérer le potentiel des différents acteurs de la place en vue d'intégrer la durabilité dans leurs pratiques commerciales et de contribuer au développement d'initiatives et d'activités, soit nouvelles soit supplémentaires, en matière de finance durable.

3. Mesure des progrès

La LSFI mettra en place un cadre de suivi en collaboration avec les différents acteurs publics et privés pour aider à mesurer les progrès du secteur financier dans sa transition vers une finance durable.

La LSFI a été fondée en janvier 2020 par le ministère des Finances, le ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, Luxembourg for Finance et le Conseil supérieur du développement durable.

La première tâche officielle de la LSFI a été d'élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour la finance durable. Dans le cadre d'une consultation publique, plus de 30 parties prenantes, allant des associations du secteur financier aux régulateurs et à la société civile, ont commenté le projet initial de la stratégie.

Claire de Boursetty, directrice générale du LSFI, a fait part de ses commentaires: "La LSFI se réjouit de travailler avec les différentes parties prenantes et de devenir un partenaire solide pour tout le secteur financier dans nos efforts communs de développer la finance durable au Luxembourg et positionner la place financière en tant que plateforme de premier plan au niveau mondial."

Le lancement de la stratégie a eu lieu virtuellement le 9 février 2021, en présence du ministre des Finances, Pierre Gramegna, de la ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg, ainsi que de Nicoletta Centofanti, conseillère en développement durable du LSFI.

Les ministres ont souligné l'occasion qu'a le Luxembourg de jouer un rôle de pionnier, de développer de nouveaux produits et marchés et de faire avancer la finance durable.

"En lançant aujourd'hui la stratégie du Luxembourg pour la finance durable, le Grand-Duché envoie un autre signal fort de sa détermination à contribuer au développement de la finance durable. Cette stratégie, soutenue par le gouvernement, la Banque centrale du Luxembourg, les régulateurs et le secteur privé, consolidera et renforcera davantage le rôle du Luxembourg en tant que centre européen et mondial pour mobiliser les capitaux nécessaires afin de financer les objectifs de développement durable et la lutte contre le changement climatique", a déclaré Pierre Gramegna, ministre des Finances.

"Une réduction d'au moins -55% des émissions de CO2 d'ici 2030 au niveau de l'Union européenne, suivie d'une neutralité climatique mondiale d'ici 2050 au plus tard, pourrait limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Outre les conséquences désastreuses pour la perte de biodiversité, la disparition d'écosystèmes ou les pénuries d'eau, l'inaction en matière d'adaptation aux effets du changement climatique pourrait avoir des répercussions économiques importantes. Le cinquième rapport d'évaluation du GIEC concluait que plus les gouvernements tardent, plus la charge sera lourde pour les générations futures. L'inaction pourrait provoquer une baisse du PIB mondial de 1 à 4% en 2030, de 2 à 6% en 2050, et de 3 à 11% en 2100. L'atteinte de cet objectif est toujours possible, mais exige des transformations rapides et profondes dans tous les domaines, y compris un renforcement des absorptions par les puits de carbone pour compenser les émissions résiduelles. La stratégie de la LSFI proposera des solutions et des opportunités pour intensifier l'action pour un avenir durable. Je suis heureuse que nous atteignions cet objectif tout en renforçant la position du Luxembourg en tant que leader dans ce domaine", a déclaré Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement durable.

Plus d'informations disponibles dans nos Archives.